Où acheter des articles de la marque Olow ?

marque Olow

OLOW est une marque de vêtements de deux amis passionnés d’art, qui ont un large réseau et sont déterminés à bien faire. Depuis 14 ans, des vestiaires de qualité sont construits pour les autres et l’environnement. Ce voyage est parfois interrompu par des rencontres artistiques, ce qui donne naissance à une co-création lâche et éternelle. Une feuille de route ferme dans l’histoire de l’humanité.

Les articles de la marque Olow

Valentin Porcher et Mathieu Sorosina sont des enfants de 93 ans. L’idée de dévoiler les indices narratifs d’un dessin animé Disney composé de Flower Road et d’un happy end est loin de la nôtre. Si Olow est aujourd’hui une marque solide, c’est parce que son équipe est composée de héros ordinaires, qui ont longtemps prôné leurs valeurs avec moralité et obstination.

En effet, l’histoire a commencé en 2006, lorsque les co-fondateurs et amis des milieux ordinaires rêvaient de s’asseoir sur les bancs de l’école où ils avaient obtenu leur licence. Pour la communication, la dimension créative de la perspective ne suffit pas. Ils ressentent le besoin d’exprimer leur attachement à diverses formes d’art (street art, sculpture, tatouages, photographie, peinture, etc.) et à la culture populaire. Ils ont reçu chacun 2 000 euros de financement et ont réalisé une série de tee-shirts aux motifs dessinés par des amis artistes.

Ensuite, ils ont remporté le concours Défi jeunes organisé par Jeunesse et Sport du Val de Marne, qui leur a permis de financer la production de 1800 tirages pour la sérigraphie dans un atelier du monde souterrain de Montreuil. Puis il a conduit une voiture empruntée pour voyager en France, s’est accroupi sur des canapés à travers la France et a exposé ses modèles dans le magasin. Après un an et 40 points de vente, la marque est lancée.

L’endroit pour acheter la marque Olow

De 2008 à 2011, toute la production OLOW utilise du coton biologique. Le jeune co-fondateur n’a pas d’éducation écologique, mais il a une conscience environnementale rationnelle et est connecté à son corps. Parce qu’ils ont le droit de vote, Valentine et Matthew ont toujours soutenu le Parti Vert. Comme pour la mode, la solution la moins chère est aussi la plus polluante. Cependant, OLOW a subi en 2008 une transformation écologique consciente, coûteuse et complexe : l’utilisation de matières organiques. Ce qui semble naturel aujourd’hui est un énorme défi. Ces secteurs sont rares, les matériaux d’étiquetage sont chers, la qualité des fibres est médiocre et ni belle ni durable.

En 2011, l’utilisation continue signifie que les produits doivent être exportés vers l’Asie ou l’Inde pour maintenir les prix publics. Cela n’a pas de sens pour l’équipe. Depuis le début de cette année, ils sont à la recherche de matières alternatives : au fur et à mesure que l’offre textile augmente et que les ressources le permettent, OLOW intégrera dans ses maillots du modal, des mélanges laine/polyester recyclés, du lin français tissé italien, du lyocell ou encore du Seagual. Puis à partir de 2019, commencez à utiliser du coton biologique. Le bouton est en ivoire végétal.

Les magasins et les sites de vente des articles de la marque Olow

Deuxième vie et le soutien des autres : Depuis 2020, la marque s’est associée à Relais pour développer « ET APRÈS », un système de collecte de vêtements d’occasion visant à inciter les gens à être gagnants dans le processus d’organisation et de vidage de leur garde-robe. La contrepartie reçue est une réduction de -10 % en magasin. Le succès d’OLOW est attribué à leur perspicacité, leur sensibilité et leur intégration intelligente du réseau. La prochaine série est hautement intemporelle, elle veut condamner l’absurdité de la mode et sa rapidité de production. Son nom vient de la devise de l’ancienne grand-mère : “Il n’y a plus de saisons”. Son travail sera ainsi un hybride, durable, et prêt pour tous les vents.

Les collaborateurs artistiques d’OLOW

Sur un coup de tête,la marque OLOW travaille pour des graphistes, des illustrateurs anonymes et des photographes inconnus en réalité ou en numérique (magazines, Instagram) et se lance dans l’aventure de la co-création de séries. Chaque artiste a signé son propre nom sur l’étiquette des vêtements co-créés. Chacun montre qu’il est une grande famille sous forme d’interviews et de podcasts sur le site de la marque : Jean Jullien, Supakitch, Steven Harrington, Lucas Beaufort ou Quentin Monge. Le plus important, c’est l’aventure et les rencontres humaines.

En fait, Olow est capable de créer une homogénéité naturelle entre des étrangers/sortants de l’école et des centaines de milliers d’adeptes, cohabitant au cours de l’exposition itinérante. Le point de départ de la création est généralement une destination, puis il est construit comme un film, avec des scènes, des références esthétiques et des récits. Pour chaque série, OLOW tournera un mini-film sur le lieu concerné : “Saint-Nazaire”, “Baies des fumées”. Le studio de création est désormais installé dans l’ancienne Conciergerie nantaise, avec des espaces d’exposition et des boutiques éphémères dans la friche industrielle, bulle de verre d’art et de culture. Le magasin principal de la rue Montmorency et la boutique Tenth Century ont également organisé des cérémonies d’ouverture et des rencontres d’artistes pour favoriser la diffusion culturelle et dépasser le simple rôle d’une « marque de vêtements ».

Vêtements de la marque Lacoste pour homme et femme
Vêtements avec style tendance de la mode en ligne