Conseils et recommandations pour investir en lmnp

investir en lmnp

Le statut LMNP ou loueur en meublé non professionnel séduit actuellement de nombreux investisseurs. Il permet de se constituer un patrimoine durable tout en percevant chaque mois des revenus locatifs. Mais quelles sont les conditions pour être éligible ? Et quels sont les avantages de louer meublé sa maison ?

Qui peut devenir Loueur en meublé non professionnel ?

Vous souhaitez opter pour la location meublée ? Vous pouvez être éligible au statut LMNP. Dans le cas où vous n’exercez pas la location à titre professionnel et que les recettes locatives sont égales ou inférieures à 23.000 € / an ou à 50 % de vos revenus globaux, vous pouvez bénéficier de tous les avantages qui vont avec l’investissement lmnp. En revanche, il faudrait faire une déclaration de vos activités auprès du centre des formalités des entreprises ou CFE, ou même du greffe du Tribunal de commerce de la ville où est implanté le bien à louer. Vous recevrez en retour un SIRET, un numéro d’identification indispensable à chaque déclaration des revenus.

Pour être éligible au statut LMNP, vous devez investir dans un ou plusieurs logements appelés « résidence de tourisme classée » ou « résidence de services ». Et il faudrait signer un contrat de bail commercial pendant 9 ans au minimum à un exploitant. En même temps, vous mettez à la disposition des locataires tous les éléments nécessaires dans leur quotidien : lit et couverture, rideau, plaque de cuisson, four ou micro-onde, réfrigérateur, vaisselle et ustensile de cuisine, table et chaises, mobiliers de rangement et luminaires.

Les revenus locatifs sont imposables et sont perçus en tant que bénéfices industriels et commerciaux ou BIC. Pour le régime d’imposition, vous avez deux options. Si les revenus sont au-dessous de 32 900 euros/an, vous serez sous le régime Micro-Bic. Dans ce cas, seulement la moitié de vos recettes sera imposée. Par contre, si les revenus sont supérieurs à 32 900 euros/an, vous serez automatiquement sous le régime fiscal réel. Les charges sont déductibles de vos revenus. Pour mieux Comprendre l’investissement locatif meublé et déterminer si cette solution est rentable ou pas, n’hésitez pas à faire une simulation.

Pour quelles raisons opter pour le statut LMNP ?

L’investissement locatif meublé offre de nombreux avantages aux propriétaires bailleurs. Elle est d’ailleurs considérée comme moins contraignante par rapport à la location nue. En effet, la gestion des résidences est confiée à un professionnel. De la sorte, les loyers sont garantis même en cas de vacances locatives. Aussi, vous pouvez récupérer la TVA de 20 % dans un délai de 3 à 6 mois. Et sachez que la TVA appliquée sur les loyers est réduite à 5,5 %.

Par ailleurs, il est possible d’amortir le mobilier, les appareils et même le logement, sous certaines conditions. Et l’excédent est reportable indéfiniment sur les années suivantes. De même, les revenus locatifs ne sont pas imposables et les charges et les intérêts des emprunts sont déductibles des loyers. Ce sont des avantages majeurs. Si vous constatez un déficit, vous pouvez le reporter sur vos revenus sur 10 ans. En outre, c’est un placement plutôt sécurisé qui offre un meilleur rendement que la location nue. Vous investissez dans un bien immobilier afin de préparer votre retraite et percevez des revenus supplémentaires. Il faudrait cependant noter qu’avec le statut LMNP, vous êtes soumis au régime des plus-values immobilières. Vous êtes également redevable à l’IFI ou Impôt sur la Fortune Immobilière. Enfin, même si vous êtes libre de fixer le montant du loyer, vous devez respecter les plafonds dans les zones tendues.

Que doit contenir le contrat de location en LMNP ?

La rédaction d’un contrat de location LMNP par écrit est obligatoire, en plusieurs exemplaires, selon le nombre des parties : propriétaires, locataires, garants… Dans le bail, certaines mentions sont indispensables : les informations sur les parties signataires, les détails sur le logement, la durée du bail, la date de début de la location, le loyer et les charges du locataire, le dépôt de garantie et éventuellement les frais d’agence. Ensuite, il faudrait y insérer la liste des mobiliers et appareils électroménagers mis à la disposition du locataire, ainsi que les autres clauses particulières. Veillez toutefois à éviter les clauses abusives. Item, n’oubliez pas d’annexer au contrat le dossier de diagnostic technique, la notice d’information, le document précisant l’état des lieux, l’attestation d’assurance et l’acte de cautionnement. À la différence de la location nue, vous pouvez exiger un dépôt de garantie d’un montant de 2 mois de loyer.

Attention ! Vous ne pouvez rompre un contrat de location meublée, sauf si vous souhaitez y habiter, le louer à un proche ou le vendre. Sinon, il faudrait respecter le préavis de 3 mois avant l’échéance.

Opter pour de e-liquides de fabrication française
Où prendre des cours de salsa à Paris ?