Installer un système de récupération d’eau de pluie

récupération d'eau de pluie

En vue de réduire leur facteur en eau, de plus en plus de particuliers décident d’installer un système de récupération d’eau de pluie. Pouvant être utilisée pour arroser le jardin ou remplir la chasse d’eau des toilettes, cette eau recueillie permettra de minimiser la consommation d’eau dans les ménages. S’il est conseillé de confier la pose du récupérateur à un professionnel, l’opération peut toutefois être réalisée par un bricoleur averti avec les bonnes astuces.

Pourquoi installer un récupérateur d’eaux pluviales ?

Nombreux optent pour la mise en place d’un dispositif de récupération d’eau de pluie dans leur jardin grâce aux divers avantages de ce système. En effet, l’eau est devenue une ressource vitale assez rare ainsi, son prix augmente continuellement.

La récupération d’eau de pluie et son utilisation permettent alors de réduire considérablement la consommation d’eau potable fournit par le réseau public, ce qui diminue par la même occasion la facture. Cette eau pure, sans additif, est d’ailleurs parfaitement adaptée aux différents travaux ménagers comme l’arrosage des plantes, le nettoyage des sols, la lessive ou encore le lavage de voiture. De plus, vous bénéficiez d’un réseau d’eau secondaire au cas où votre réseau principal est en panne.

Si l’investissement pour l’achat du système est assez important, les économies réalisées sur le long terme viendront amortir les dépenses. Il faut cependant noter que cette eau n’est pas potable ainsi, elle est destinée à un usage domestique, non alimentaire. 

Comment installer un récupérateur hors-sol ?

Un récupérateur hors-sol est généralement fixé sur le toit ainsi, la première chose à faire consiste à vérifier si ce dernier est adapté à l’installation : degré de la pente, matériau de la couverture, etc. Il faudra également réduire les débris dans les gouttières en les protégeant par des grilles par exemple. Pour la cuve de stockage, pensez à choisir selon vos besoins et votre région. Si la cuve 1000 litres à l’extérieur est autorisée dans certaines communes, elle peut être interdite dans d’autres.

Deux modèles sont disponibles : le récupérateur d’eau basique à faible volume et la cuve destinée aux grands volumes. Dans tous les cas, le dispositif reste le plus facile à installer, car vous pouvez transporter la cuve et la mettre en place vous-même. Le raccordement aux gouttières s’avère également très simple puisque tous les composants (raccord laiton, raccords pvc, etc.) sont contenus dans les kits livrés par les fournisseurs.

Attention, les cuves hors-sol sont moins protégées du soleil ce qui peut nuire à la qualité de l’eau recueillie. Le choix de son emplacement est donc primordial. Une zone ombragée sera l’idéale. Si vous cherchez la solution la moins coûteuse, optez pour une cuve aérienne. Assez simple, son installation se fait dans un coin du jardin ou dans la cave.

Comment installer un récupérateur enterré ?

La pose d’un système de récupération enterrée permet de recueillir une plus grande quantité d’eau pour toute la maison. Son prix élevé reste souvent un frein à la décision et son installation nécessite des travaux d’aménagement assez importants. Par contre, l’eau récupérée pourra servir tout au long de l’année ce qui est un atout considérable.

 La mise en place de la cuve implique plusieurs étapes qu’il faudra confier à un professionnel. En premier lieu, le trou pour l’emplacement sera creusé avant de mettre la cuve en terre. Les raccordements au réseau de la maison seront ensuite nécessaires si vous envisagez d’utiliser l’eau à l’intérieur du logement. Le réseau d’eau pluviale ne doit pas communiquer avec celui de la ville.

La cuve enterrée doit par ailleurs être associée à plusieurs équipements : pompe, système de filtration et d’aération, gaz réfrigérant et dispositif anti-retour, etc. Un indicateur de niveau permettra de savoir si la cuve est vide. De même, il ne faut pas négliger le dispositif « trop plein » qui assure l’évacuation des eaux pluviales vers les réseaux publics quand le contenant est plein.

L’accession à prix maîtrisé : qu’est-ce que c’est ?
Choisir une serrure à interverrouillage en ligne