Vente éthique par téléphone : découvrir le closing

closing

Vous en avez marre de travailler dans un bureau pendant 8 heures par jour ? Vous aimeriez vous tourner vers un métier qui vous plaît vraiment et qui vous donne plus de liberté ? Et si vous choisissiez le closing ? C’est effectivement, le nouveau métier tendance du moment. Mais de quoi s’agit-il ? Et que faire pour se reconvertir dans ce secteur ?

Le closing : qu’est-ce que c’est ?

Le closing est un système venant tout droit des États-Unis d’Amérique. Il est apparu pour la première fois en 2014 grâce à un affairiste chevronné : Dan Lok. Puis, il s’est étendu partout dans le monde, notamment en France.

Le closing, comme son nom l’indique, est un système de vente fermé. Il se tourne autour de trois éléments : le client, le produit et la vente. Le closer va essayer de connaître les besoins du client et ses préférences. Puis, il va lui proposer le produit adéquat à ses goûts. C’est après cette présentation, que la vente va pouvoir se conclure, et que le closer empoche de l’argent. De par cette explication, le closing est donc un système qui se différencie du commerce classique. En effet, au lieu de vendre directement le produit, le closer va se focaliser un peu plus sur le client. Ce ne sera donc pas le produit qui sera mis en avant, mais plutôt le client.

Le closing est un système très efficace, puisqu’il favorise la vente éthique. Il améliore également l’expérience client, étant donné que l’attention est plus centrée sur les prospects que sur les articles.

Par ailleurs, le closing est une pratique qui se fait exclusivement en ligne. Les personnes exerçant ce métier ont donc un statut de freelance et doivent travailler avec leur téléphone. Si vous voulez en connaître davantage sur le closing et faire des formations relatives à celui-ci, consultez ce site closerevolution.com

Le closing : à qui est-il adressé et comment l’exercer ?

Le closing est un métier qui ne nécessite pas beaucoup de compétences. Cela signifie que tout le monde peut l’exercer, qu’il s’agit d’un salarié, d’un étudiant ou même d’un chômeur. C’est également un métier qui se fait à plein temps ou à temps partiel. Vous pouvez donc le pratiquer en guise de complément de revenus ou de revenu principal.

Toutefois, comme il s’agit d’un travail libéral, il nécessite la maîtrise de certaines stratégies. En effet, il peut être tout autant rentable qu’infructueux, dépendant de la façon dont on l’exerce. Pour gagner le plus de profit, il est donc nécessaire, voire primordial de se former. D’ailleurs, de nombreux établissements se spécialisent déjà en la matière actuellement. Les cours compensés lors de ce parcours de formation sont surtout centrés autour du marketing, de la communication et du management.

Le closing : quels sont ses avantages et inconvénients ?

Le closing est un système très avantageux. En effet, il apporte de nombreux bénéfices, tant pour le closer, que pour le client. D’un côté, il procure une liberté financière considérable pour le closer. En travaillant chez lui, ce dernier organise lui-même son travail. Il gère également son propre budget, ses propres dépenses, et la manière dont il va gérer ses recettes. S’ajoutant à cela, le closing est un travail flexible et moins pressant : on travaille quand on veut, où on veut et comme on le veut. D’un autre côté, il apporte plus de satisfaction pour le client.

Toutefois, comme c’est un travail libéral et indépendant, il ne garantit pas de stabilité. Il y a des périodes où les ventes explosent et des périodes où on ne reçoit que peu. Si vous voulez entrer dans ce domaine, vous devez donc savoir gérer les bénéfices. En plus, comme c’est un travail à la maison, on a tendance à se laisser facilement distraire par d’autres occupations : les corvées, etc. Il faut donc rester concentré pour être productif.

Quels sont les différents types de prospection ?
Logiciel de conception et de modélisation : découvrir l’histoire du BIM