Est-ce que la réduction du sein peut laisser des cicatrices visibles?

réduction du sein

Il est possible de réduire des seins hypertrophiés par la chirurgie. La réduction mammaire permet d’enlever l’excès de la glande mammaire et la peau de la zone du sein. Comme toute chirurgie, esthétique ou non, la réduction mammaire peut laisser des cicatrices. Mais sont-elles visibles ou non ? Les stigmates obtenus dépendent de la technique chirurgicale pratiquée et des différentes incisions existantes. Certaines méthodes adoptées par les chirurgiens semblent être efficaces pour avoir une cicatrice esthétique sur le sein. Ainsi, des astuces et des produits pourraient être des solutions faciles pour aider une cicatrice de réduction mammaire.

Comment sont les cicatrices après l’opération de réduction ?

Le nombre d’incisions réalisées lors de l’opération de réduction mammaire varie selon le volume à retirer et la morphologie de la patiente. Il existe 3 types d’incisions pratiqués en fonction de l’importance de l’hypertrophie mammaire et de la ptose. Appelée aussi « round block », l’incision circulaire est réalisée autour de l’aréole. Elle laisse en particulier une cicatrice invisible, car celle-ci suit juste le contour de votre aréole. Pour les réductions mammaires importantes, il faut faire une incision en forme de T, ce qui laisse ensuite une cicatrice qui prend cet aspect. Dans l’incision en T inversé, il intervient de faire deux incisions différentes, ce qui laisse enfin une cicatrice verticale et horizontale. La cicatrice verticale est la plus visible. Elle se trouve entre le sillon et l’aréole sous mammaire. La cicatrice réduction mammaire horizontale est un peu discrète par rapport à celle du verticale, car elle est dissimulée dans le pli sous le sein ou le sillon sous mammaire. Mais elle est un peu visible en position allongée en suivant la longueur proportionnelle à l’hypertrophie mammaire.

Évolution d’une cicatrice de réduction mammaire.

Après une réduction mammaire, la cicatrice évolue comme toute sorte de cicatrices chirurgicales. Lors des premiers mois suivants, l’intervention, les cicatrices sont rouges à cause de l’afflux local de collagène, de macrophages, d’élastiques et de plaquettes. La partie incisée est enflammée avec une couleur rose foncé, rouge et parfois même violette. Souvent, elle provoque un grattage avec des prurits ou des démangeaisons. C’est normal que cet aspect puisse prendre jusqu’au 3e mois. Elles sont fortement visibles, mais, à partir du 3e mois, elles disparaissent jusqu’à ce qu’elles deviennent complètement blanches. Dès que la cicatrice reduction mammaire est blanche, elle est indolore et fine afin de trouver un aspect plus plan et une forme définitive. Si une chirurgie laisse des cicatrices trop visibles, chéloïdes ou hypertrophiques, de pigment différent de la peau adjacente, creuse, large, la chirurgie concerne une chirurgie inesthétique. Dans la réduction du sein, il est important de rendre la cicatrice la plus discrète possible. Mais faites attention au mythe, car la cicatrice invisible n’existe pas.

Conseils pour rendre invisibles vos cicatrices.

Pour rendre moins visibles vos cicatrices dues à la réduction mammaire, il faut que votre chirurgien effectue des sutures fines et discrètes et vous guide dans les différentes étapes à respecter pour une parfaite cicatrisation. Mais il convient de respecter certaines règles pour avoir des cicatrices esthétiques. Un mois avant l’intervention chirurgicale, il faut arrêter de fumer parce qu’en effet, la nicotine nuit à la cicatrisation. Évitez aussi d’exposer directement au soleil la cicatrice pendant la première année post-opératoire sinon elle risquerait d’être bronzée et cette pigmentation est irréversible. Mais n’oubliez pas qu’une cicatrice ne sera jamais complètement invisible. Il faudra attendre jusqu’à 12 à 18 mois pour avoir l’aspect définitif en obtenant une belle cicatrice un peu plus discrète. La cicatrisation est un mécanisme imprévisible et aléatoire et, malgré toutes les solutions pour dissimuler une cicatrice, c’est possible qu’elle soit visible ou imparfaite. D’où le besoin d’avoir une aréole mammaire maquillage permanent.

Traiter une cicatrice laissée par une intervention chirurgicale.

Il est possible de traiter une cicatrice afin de diminuer un volume un peu plus important. Pour la plupart des cas, un traitement par laser Urgotouch appelé biomodulation cicatricielle peut se réaliser au bloc opératoire. Ce traitement permet de réduire jusqu’à 36 % du volume des cicatrices. Pour refermer une plaie, il faut que toutes les cellules de la peau s’amplifient et synthétisent de l’élastique et du collagène. Ensuite, les fibres de collagène s’organisent pour assurer la qualité d’une cicatrice. Ainsi, plusieurs crèmes à base d’acide hyaluronique ou de silicone ou de Madécassoside peuvent être utilisées pour aider le processus de la cicatrisation de la peau. Le miel ou l’hélichryse italienne ou l’huile de rose musquée sont des substances naturelles qu’il ne faut pas négliger pour le traitement. Privilégiez aussi les cures de vitamines (B12, B5, C, D…) Il existe aussi des peelings bio revitalisants, permettant d’atténuer des cicatrices post opératoires comme celles des cicatrices après une réduction mammaire. Des pansements siliconés sont utilisés dès que possible pour suivre une pressothérapie.

Conseils en ligne pour choisir une mutuelle pas chère
Comprendre ce que c’est la thyroïde