5 conseils pour faire émerger sa marque à l’étranger

émerger sa marque

La mondialisation a conduit de nombreuses entreprises et artisans à envisager d’étendre leurs produits et services à l’étranger. Il existe de plusieurs obstacles à surmonter dans la promotion universelle, tels que la langue et les différentes pratiques commerciales. Dans cet article, vous trouverez 5 conseils pour réussir à exporter votre entreprise à l’étranger et à faire connaître votre marque.

1-Cibler les pays

Pour faire connaître votre marque à l’étranger, vous devez commencer par identifier les pays où vos produits pourraient avoir du succès. Car, de toute évidence, vous ne pouvez pas exporter partout dans le monde, du moins au tout début. Une sélection bien étudiée doit être effectuée. De manière plus concrète, il va falloir dresser une liste avec les pays à fort potentiel pour exporter votre produits et services. Cette étape est primordiale surtout que l’exportation est une démarche complexe et coûteuse.

Renseignez-vous sur le marché local dont les caractéristiques pourraient être aux antipodes des particularités de votre pays. Cela fera baisser les risques d’échec de manière significative. En étudiant vos concurrents, vous aurez la possibilité de vous positionner et de creuser l’écart en votre faveur. Par exemple, si vous désirez lancer un business de tote bag personnalisé, vous devez d’abord comprendre s’il y a une demande réelle pour ce produit et si vos clients potentiels sont prêts à choisir une marque étrangère.

2-Consulter des experts en export

Si vous êtes un petit artisan, il est vivement recommandé d’engager des professionnels pour vous aider dans votre démarche. En faisant appel à une agence spécialisée dans l’exportation des marques, vous optimisez votre temps de travail. Plutôt que de prendre en charge la totalité des démarches et de mener des recherches interminables, vous vous contentez de définir vos attentes et de les communiquer à un conseiller. Celui-ci vous proposera plusieurs plans de développement parmi lesquels vous pouvez choisir. De plus, ces cabinets rassemblent des équipes avec des compétences variées aussi bien dans le domaine juridique, promotionnel et logistique.

Notez que de nombreux artisans optent pour une campagne promotionnelle fondée sur les objets publicitaires, comme les goodies proposés par genicado.com. Si votre budget est limité, il y a des organismes gouvernementaux qui peuvent vous aider à exporter votre marque à l’étranger comme les Chambres de Commerce et d’Industrie Françaises à l’étranger.

3-Choisir un statut juridique

Pour créer votre business international et commencer votre activité sur de bonnes bases, vous devez choisir avec soin votre statut juridique. Le cadre légal que vous donnez à votre entreprise dépendra de vos objectifs mais aussi de votre plan d’action tant au niveau commercial que publicitaire. Du choix effectué découle la structure fiscale.

Là encore, le recours à un professionnel est d’une importance capitale, dans la mesure où chaque pays possède ses propres lois. Même si vous avez des connaissances basiques en fiscalité pour certaines destinations, cela ne vous permet en aucun cas de vous lancer seul. Car au moindre faux-pas, c’est votre business entier qui est compromis.

4-Creuser l’écart concurrentiel

Vous pensez que s’imposer sur le marché mondial est un objectif difficile à atteindre ? Détrompez-vous ! Vous pouvez faire de votre différence un atout et défier vos concurrents en proposant des produits et services qui vous ressemblent. Très souvent, les entrepreneurs qui manquent d’expérience imitent les standards de performance du pays étranger. Pourtant, c’est l’inverse qui pourrait fonctionner. Un produit Français devrait conserver les caractéristiques typiques de l’artisanat en France. Et c’est en adoptant cette perspective que vous pouvez attirer des clients et faire connaître votre marque à l’échelle européenne voire mondiale.

5-Construire une stratégie réaliste

Il est clair qu’en se lançant sur la voie de l’international, on a tendance à voir les choses en grand ! Malheureusement, cette vision pourrait justement compromettre vos chances de réussir. Plus concrètement, lorsque vous entamez votre projet d’exportation, essayez d’établir un plan avec des actions réalisables en tenant compte de votre budget et des exigences du marché mondial.

Il vaut mieux commencer par faire traduire son site et ses outils de communication que de se lancer dans la fabrication massive de produits. Beaucoup de marques ignorent la force du marketing pour exporter leur activité à l’étranger. Néanmoins, cette partie de la stratégie d’exportation doit être étudiée et exécutée avec beaucoup de sérieux.

Par ailleurs, vous devez penser aux opérations supplémentaires qu’un busines à l’étranger implique comme :

  • l’ouverture d’un compte bancaire ;
  • l’obtention d’un permis de travail ;
  • le dépôt de la marque à l’international.

Pour faire connaître votre marque à l’étranger, vous devez bien vous préparer, solliciter les conseils d’experts et prendre votre temps !


6 conseils pour choisir un logiciel pour faire des devis
Pourquoi investir dans un logiciel RH ?